Cyril Karénine : les Etats Généraux ont accueilli un détachement de son « Etrange famille »

Publié le par mondevivable

IMG_3273-CP.jpg

« L’étrange famille » Composée d’une trentaine de grands personnages sombres et énigmatiques, au regard clair et saisissant, cette « tribu » semble stopper son voyage, son exode, sa fuite, ici, maintenant, devant nous, chez nous. Au premier abord, ils sont, pour le moins, inquiétants, semblant incarner l’image du besoin et du manque, de l’exode et de la migration forcée mais très vite, en saisissant leurs regards, leurs attitudes, on s’aperçoit qu’ils n’expriment aucune hostilité, seulement, un étonnement et une humanité touchante.
 L’œuvre questionne la frontière entre l’inquiétude puis l’attraction vis à vis de ceux qui viennent d’ailleurs. Il s’agit ici de vivre l’instant de la rencontre, plus précisément, celui ou la peur et le rejet font place à la confiance et à l’accueil.

Qui sont-ils ?  Juifs en 1940 ou Roms en 2010.
D’où viennent-ils ?
De Pologne en 1920 ou d’Afrique aujourd’hui.
De quelle époque ?

Visiblement, toutes.
 En tous cas, ils sont la et nous proposent de franchir l’instinctive barrière que nous dressons tous, entre nous et l’étranger. Une fois admise l'idée que, nous pouvons tenter de construire des relations de  confiance avec eux, ils nous permettent aussi d'aller vers les autres, de même que de renouer avec notre propre humanité.

Cyril Karénine

Publié dans EGMV ARTISTES

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article